Page d'accueil Compagnie Clients Rapports CallWeb ÉchantiCalc EPlanCalc English

À tout problème complexe correspond une solution simple, limpide et incorrecte.
(H. L. Mencken)

LE 20 JUIN 2002

Augmenter les taux de réponse aux questionnaires postaux, une méta-analyse

Phil Edwards, Ian Roberts, Mike Clarke, Carolyn DiGuiseppi, Sarah Pratap, Reinhard Wentz et Irene Kwan ont préparé un excellent article intitulé « Increasing response rates to postal questionnaires: systematic review » qui est disponible en ligne chez bmj.com. Voici une synthèse du travail accompli et des résultats atteints.

Objectif : identifier des méthodes permettant d'augmenter les taux de réponse aux questionnaires postaux.

Plan : analyse systématique de tests aléatoires concernant toute méthode permettant d'influencer le taux de réponse aux questionnaires postaux.

Études analysées : 292 expériences aléatoires incluant 258 315 participants.

Intervention analysées : 75 stratégies pour influencer le taux de réponse aux questionnaires postaux.

Principal effet mesuré : la proportion de questionnaires complétés ou partiellement complétés retournés.

Résultats : les probabilités de réponse étaient doublées par l'utilisation d'un incitatif financier (rapport de cotes 2.02; interval de confiance à 95 % : 1.79 à 2.27) et presque doublé lorsque les incitatifs n'étaient pas conditionnels à la réponse au questionnaire (1.71; 1.29 à 2.26). La réponse était plus probable pour le questionnaires courts (1.86; 1.55 à 2.24). Les questionnaires et lettres personnalisées accroissaient la participation (1.16; 1.06 à 1.28), tout comme l'utilisation d'encre colorée (1.39; 1.16 à 1.67). Les probabilités de réponse étaient doublées par l'utilisation d'un mode de livraison certifié (2.21; 1.51 à 3.25) et accru par l'inclusion d'une enveloppe de retour pré-affranchie (1.26; 1.13 à 1.41) et l'utilisation du courrier de première classe (1.12; 1.02 à 1.23). Le pré-contact des participants augmentait le taux de réponse (1.54; 1.24 à 1.92), tout comme le contact subséquent (1.44; 1.22 à 1.70) et l'envoi d'une seconde copie du questionnaire aux non-participants (1.41; 1.02 à 1.94). Les questionnaires conçus pour être plus intéressants pour les participants étaient plus susceptibles d'être retournés (2.44; 1.99 à 3.01), mais les questionnaires contenant des questions sensibles l'étaient moins (0.92; 0.87 à 0.98). Les questionnaires envoyés d'universités étaient plus susceptibles d'entraîner la participation que les questionnaires d'autres sources, comme les organisations commerciales (1.31; 1.11 à 1.54).

Conclusions : les chercheurs de la santé qui utilisent le questionnaire postal peuvent améliorer la qualité de leurs recherches en utilisation les stratégies dont l'efficacité est démontrée par cette analyse systématique.

 Retourner à la page d'accueil
 Afficher toutes les nouvelles

Pour nous rejoindre :

Adresse générale : service@circum.com
Benoît Gauthier : gauthier@circum.com, @BGauthierCEEQ
Tél. : +1 819 775-2620, Téléc. : (plus de télécopieur; désolé)
238, chemin Fleming, Cantley (Québec) J8V 3B4

Benoît Gauthier, Mastodon