Page d'accueil Compagnie Clients Partenaires Rapports CallWeb ÉchantiCalc EPlanCalc English

Vous avez le droit à votre propre opinion, mais pas à vos propres faits.
(Daniel Patrick Moynihan)

CRITÈRES DE QUALITÉ EN RECHERCHE PAR SONDAGE

(Le texte complet le plus récent décrivant le cadre d'appréciation des recherches par sondage est disponible sur ce site).

Traditionnellement, l'appréciation de la recherche par sondage était davantage un art qu'une science. Chaque chercheur et chaque chercheure utilise ses propres critères et met plus ou moins d'accent sur divers aspects de la recherche. C'est le cas dans la littérature quand un auteur évalue le poids de la preuve apportée par différents points de vues. C'est aussi le cas quand des clients apprécient l'importance à accorder à des données provenant de sondages qu'ils ont commandés et qu'ils utilisent dans la prise de décisions d'affaires. C'est encore le cas au cours de l'auto-examen d'un chercheur ou d'une chercheure vis-à-vis son rapport de recherche pour assurer que tous les éléments de la preuve sont bien exposés.

Toutefois, l'examen des observations effectuées dans le cadre de recherches-sondages n'est nulle part aussi approfondi que quand l'étude est utilisée dans le contexte du processus judiciaire. Dans ce cas, deux parties ou plus ont toutes les raisons du monde d'accepter ou de rejeter la preuve avancée par la recherche; toutes les parties ont tendance à mettre l'accent uniquement sur les aspects de la preuve qui appuient leur position. À travers ces débats, les cours et les tribunaux quasi-judiciaires doivent pouvoir se fier à une façon reconnue d'apprécier la recherche par sondage pour assurer qu'aucune composante importante de la recherche n'a été oubliée au cours de l'examen.

L'expérience du président du Réseau Circum, Benoît Gauthier, en tant que spécialiste en recherche par sondage dans le cadre de procédures légales, a motivé le développement d'un cadre d'appréciation de la preuve par sondage. Ce cadre a aussi été utilisé comme outil d'auto-évaluation, comme liste de contrôle pour confirmer la qualité et l'exhaustivité de la recherche. Le Réseau Circum soumet maintenant systématiquement ses travaux de recherche par sondage aux principes et aux critères définis dans ce cadre d'appréciation.

Le cadre d'appréciation est structuré à partir des six composantes de la recherche par sondage, d'une part, et de quatre principes fondamentaux d'appréciation, d'autre part. Ils sont présentés ci-bas, accompagnés d'une brève définition.

Principes fondamentaux

Composantes de la recherche par sondage

RIGUEUR
L'étude applique-t-elle systématiquement les meilleures pratiques reconnues dans le domaine de la recherche par sondage? La rigueur est, bien sûr, relative à la situation. Certaines conditions de recherche exigent certains choix méthodologiques alors que d'autres s'accommodent mieux d'autres approches. Par sa nature, la rigueur est le plus technique des principes utilisés ici; malgré tout, les règles précises d'appréciation sont susceptibles d'évoluer dans le temps au rythme du développement de nouvelles connaissances sur les meilleures pratiques de sondage.

NEUTRALITÉ
Est-ce que l'étude observe le phénomène d'intérêt sans biaiser les observations? L'objet de la recherche est de décrire fidèlement la réalité; donc, une recherche saine doit s'assurer que sa représentation de la réalité est neutre, que la réalité a toutes les chances de surgir des observations d'une façon représentative.

ÉQUILIBRE
Est-ce que l'étude utilise suffisamment de ressources pour démontrer son hypothèse adéquatement, mais pas plus que nécessaire pour son besoin? L'équilibre exige à la fois la suffisance (des ressources) et la parcimonie dans leur utilisation. L'équilibre est la position que l'on adopte pour atteindre les objectifs énoncés en utilisant à un minimum de ressources, d'effort, de fardeau imposé, etc. D'après le Petit Robert, l'équilibre réfère au « juste rapport, [à la] juste proportion entre des choses opposées, [à l']état de stabilité ou d'harmonie qui en résulte ».

TRANSPARENCE
Est-ce que l'étude fournit toute l'information nécessaire à l'appréciation? La reproduction des résultats de recherche — un des éléments constituant de la formation de la connaissance scientifique — exige un savoir partagé, ou l'intersubjectivité. Le principe fondamental qui correspond à cette exigence est la divulgation complète de tous les éléments méthodologiques qui peuvent avoir une incidence sur la qualité des observations et sur la solidité des conclusions. La transparence est probablement le plus fondamental des préceptes : sans lui, les autres critères n'ont aucune signification en termes de communication publique des résultats de recherche.
 

QUESTIONNAIRE
Forme tangible des interrogations soulevées par l'étude, il doit permettre la traduction des concepts en indicateurs observables et aussi supporter la reconversion vers les concepts. Il donne forme à la stratégie de preuve retenue.

ÉCHANTILLONNAGE
L'échantillon est la sélection d'un sous-ensemble de la population visée par l'étude. Il soulève des enjeux de représentativité et de précision.

COLLECTE DES DONNÉES
La collecte des données regroupe toutes les procédures permettant de recueillir les informations recherchées. En sondage, elle prend habituellement l'une de cinq formes : le sondage téléphone, l'enquête en personne, le questionnaire papier-crayon, le sondage électronique ou une approche mixte.

GESTION DES DONNÉES
Le traitement des données recueillies regroupe toutes les procédures permettant de préparer les données pour l'analyse. Ceci inclut les ajustements aux données, le codage des réponses, la pondération de résultats et les calculs. C'est un épisode souvent (et erronément) relégué aux niveaux subalternes.

ANALYSE DES DONNÉES
L'analyse des données est le traitement des informations recueillies. Il nécessite l'utilisation d'outils statistiques et graphiques. L'analyse des données vise à étayer la preuve.

RAPPORT
Le rapport est la présentation du cheminement de recherche et des résultats obtenus, Il prend habituellement une forme écrite. Il soulève des enjeux différents selon qu'il s'agit d'un rapport scientifique ou gestionnel. 
 

Tout comme dans le cas des Principes de saine gestion généralement reconnus (dont le cadre d'appréciation des recherches par sondage emprunte la structure), les critères de qualité des sondages sont produits par la combinaison des principes fondamentaux et des composantes de la recherche-sondage. De cette combinaison découle une matrice de six rangs et de quatre colonnes. Donc, notre cadre d'appréciation des sondages offre des critères dans des domaines comme la rigueur dans l'échantilonnage, la neutralité de la collecte des données, l'équilibre de la gestion des données et la transparence dans les rapports. En date de mai 2001, les 24 cellules de la matrice d'appréciation contenaient 58 critères de qualité allant de l'absence de biais dans le questionnaire à l'évitement des pondérations excessives. La description du cadre d'appréciation la plus récente et la plus complète (à date) est disponible sur ce site.

Même armé d'un tel outil de gestion de la qualité, les chercheurs doivent toujours exercer beaucoup de jugement dans l'appréciation de la recherche par sondage. Toutefois, l'utilisation d'un outil d'analyse totalement ouvert, publié et exhaustif aidera à discipliner l'appréciation des recherches par sondage et à améliorer la confiance que le chercheur lui-même et la chercheure elle-même auront de ce que leur recherche rencontre les normes les plus exigeantes.

Pour nous rejoindre :

Adresse générale : service@circum.com
Benoît Gauthier : gauthier@circum.com, @BGauthierCEEQ
Tél. : +1 819 775-2620, Téléc. : (plus de télécopieur; désolé)
238, chemin Fleming, Cantley (Québec) J8V 3B4